L’essentiel du Panama

Avec ses 3,5 millions d’habitants et ses 78 200 km2, le Panama est de part de sa superficie le quatrième pays d’Amérique Central après le Nicaragua, le Honduras et le Guatemala.

Bordé par l’océan Atlantique à l’est et l’océan Pacifique à l’ouest, ses côtes ne sont séparées que de seulement 51,4 km, raison pour laquelle le Panama a été choisi pour l’implantation du fameux canal au début du 20ème siècle.

Au nord, son voisin le Costa Rica est le pays le plus pacifiste de la région. Au sud, le Panama est séparé de la Colombie par une épaisse jungle tropicale sans accès.

Bien irrigué, le pays compte plus de 150 fleuves et rivières sur la partie atlantique du pays, et 325 du coté pacifique.
Comme le reste de ses voisins, le Panama est traversé du nord au sud par une chaîne volcanique qui culmine à 3475 m.
Cependant, le Panama est en fait le pays le plus sûr d’Amérique Central d’un point de vue volcanique.

 

UN PEU D’HISTOIRE


Le pays se divise en 2 zones biologiques importantes qui abritent un type de végétation équatoriale (foret tropicale humide) ou de type savane (forêt tropicale sèche)

Malgré la déforestation toujours d’actualité, la couverture sylvestre du Panama est encore aujourd’hui l’une des plus importante de tout le continent, car le pays concentre son développement économique et démographique essentiellement sur la côte Pacifique et autour du canal du panama, laissant le reste du territoire vierge et très difficile d’accès. Les parcs nationaux sont rares (seulement 4 sur tout le pays) et peux ou pas entretenus.

La faune y est très abondante et variée et on retrouve au Panama les singes capucins, hurleurs et araignées, les paresseux, les agoutis, les coatis, lézards, crapauds, grenouilles, crocodiles, fourmiliers, tapirs. Les félins quant à eux restent très discrets. Selon l’époque, on peut aussi observer 4 espèces de tortues.

Le Panama a du faire face tout au long du 20ème siècle comme la majorité de ses voisins à un défrichage massif de ses forets pour laisser les terres au secteur agricole et permettre ainsi d’alimenter sa population qui a doublé en l’espace de 20 ans.
Comme la plupart d’entre vous le savent, la déforestation provoque de graves dégâts écologiques, assèchements des nappes phréatiques, création de déserts, intensification des inondations, réduction des ressources en eaux potables entre autres… Le gouvernement tente depuis plusieurs années de promouvoir la protection de la forêt et la reforestation des terres agricoles mais ces politiques sont encore peu acceptées par la population.

LE CLIMAT


Le Panama est un pays tropical. On distingue la saison sèche qui s’étend de décembre à fin avril et la saison verte ou pluvieuse de mai à novembre. De part sa géographie, le pays connaît aussi de nombreux micro climats. Coté caraïbes, le taux d’humidité est beaucoup plus important que dans le reste du pays. Cette région reçoit beaucoup d’eau en toute saison avec une accalmie en août et septembre. Alors que dans le Pacifique, la saison sèche est quand à elle très marquée.

Les écarts de température sont liés principalement à l’altitude. Sur les côtes, attendez vous à connaître des températures environnants les 35 degrés.

La Panama attire aujourd’hui de plus en plus de voyageurs en saison verte car durant cette période tout pousse et la végétation est luxuriante ! Les pluies qui tombent généralement en fin d’après midi ne sont donc pas un frein à vos vacances ! De plus vous rencontrez sur votre chemin moins de touristes et pouvez découvrir le pays plus calmement.

A vous de choisir la période qui vous convient selon vos envies.

LA POPULATION


Les panaméens sont peu nombreux et occupent principalement la cote pacifique (43 hab/km2). La population comme dans beaucoup de pays d’Amérique Centrale est jeune, dynamique et très urbaine.

Près de 70% de la population est d’origine métisse. Le reste de la population est composée d’afro-caribéens (14%), de chinois (2%) et d’européens.

Les autochtones ou indigènes sont aujourd’hui une minorité au sein de la population 7%, formées de 8 nations dont les 3 plus grandes sont : les Ngobes -Buglés (couramment appelés Guaymís), les Tules (Gunas), les Emberás et les Wounaans (Chocoes).
Les Espagnols ont converti les indigènes, les esclaves africains et leurs descendants au catholicisme, aujourd’hui encore très présent. Cependant des restes de religion indigène ou africaine existent toujours.

LA CUISINE PANAMÉENNE


Le plat national le plus connu est sans nul doute le Sancocho. Il s’agit d’une soupe ou plutôt d’un ragoût de poulet servi avec du riz blanc en accompagnement. Toujours avec du poulet, le pollo guisado est un ragout de poulet aux légumes. Une autre spécialité Ropa vieja « vieux vêtement » est un plat à base de viande effilochée (mechada), cuite avec des tomates, de l’oignon et de l’ail. Il est servi souvent avec des plantains et du riz.
Côté mer, vous commanderez un guacho de mariscos à base de fruits de mer. C’est une sorte de soupe épaisse cuisinée avec de la tomate, du lait de coco et de la coriandre. Un vrai délice.


Sinon, vous n’échapperez pas aux recettes à base de maïs qui est l’un des aliments de base de la cuisine en générale d’Amérique centrale.
Vous trouverez donc des tortillas fourrées à la viande, des tamales, une pâte de maïs fourrée de viande cuit dans une feuille de bananier. Sinon, n’hésitez pas à goûter le Chicheme, une boisson à base de maïs et de lait aromatisé à la vanille, au sucre brut ou à la cannelle. Ceux qui aime les fruits trouveront un large choix de Batidos qui sont des boissons à base de fruits frais (mûres, fraises, bananes) mélangées avec du lait ou de l’eau.

L’EAU AU PANAMA


Le service de l’eau est assez bien organisé et dans 90 % des cas, vous ne risquez rien à boire l’eau du robinet durant votre séjour sauf à Bocas del Toro et aux îles San Blas. Cependant, pour éviter tout désagrément, consommez de l’eau en bouteille que vous trouverez partout dans les petites épiceries locales.

LE PANAMA EN CHIFFRES


• Capital• Panama
• Population• 3 405 813 habitants
• Population urbaine• 70%
• Espérance de vie des hommes• 74 ans
• Espérance de vie des femmes• 78 ans
• Système politique• République présidentielle
• Superficie• 78 200 km2
• Monnaie• Le Panama n’imprime plus de billets de banque depuis 1941. La monnaie utilisée est le dollar américain appelé Balboa.
• Langue• Espagnol et Anglais
• Indice du Développement Humain (IDH)• 0,78 (le plus haut indice de toute l’Amérique Centrale)
• Taux d’alphabétisation• 94,5%
• Fuseau Horaire• UTC -5