Iles et Indigènes du Panamá

PROVINCE DE BOCAS DEL TORO

Cette région du Panama est connue pour ses archipels d’îles aux ambiances caribéennes, ses plages de sable blanc et ses eaux cristallines. Elle est constituée de 4 îles principales : Isla Colón, Isla Carenero, Isla Bastimentos, Isla San Cristobal. Découverte en 1502 par Christophe Colomb, les caraïbes ont été délaissées pendant prés de 200 ans. Et ce n’est qu’en 1826 que le village de Bocas del Toro sur l’île Colon est fondé par d’anciens esclaves et de quelques propriétaires terriens.

La culture du Cacao, la coupe du bois, la récolte du coco et la pêche permet aux habitants de survivre. Mais c’est la culture de la banana et l’arrivée de la United Fruit Company en 1899 qui permettra le développement rapide de Bocas. En 1903, année de la création de la République de Panama, la région est alors la 3ème région commerciale du pays. Malheureusement, les maladies qui affectent les cultures de bananes au début du 20ème siècle mettent fin à la prospérité de la région. La Unit Fruit Company migre dans les terres pour développer d’autres zones agricoles et laissent donc derrière elle une ville fantôme et isolée.

Aujourd’hui encore, Bocas del Toro est très peu peuplée et la population survit grâce au tourisme qui s’est développé durant les dernières années.

En effet, réputé pour la beauté de ses fonds marin, et la richesse des coraux, le parc marin de l’Isla Bastimentos constitue l’attrait principal de la province.

Le charme de la région tient aussi de son métissage culturel. Les origines des habitants sont variées : descendants des jamaïcains, espagnols, anglais mais aussi de nombreux étrangers qui viennent ouvrir des établissements commerciaux ou bien les indigènes Ngobe – Buglé qui représentent une grande partie de la population de la province.

A VOIR, A FAIRE

  • Îles Bastimiento y Solarte
  • Parc National Marino Isla Bastimiento
  • Plongée et snorkeling
  • Observation des dauphins
  • Observation des Tortues
  • Bird Island
  • Catamarans
  • Surf

LA PROVINCE DE CHIRIQUI

En langue indigène Ngäbe Bugle, Chiriquí signifie Vallée de la Lune. On y rencontre le point culminant du pays à 3 475 m : le volcan Baru. Frontalier avec le Costa Rica, le Chiriquí est la continuité de la Cordillère de Talamanca. C’est une des régions du pays les plus riches en termes de biodiversité.

VOIR, A FAIRE
  • Les Provinces Centrales
  • La Péninsule de Azuero
  • Le Darien
  • La Province de Colón

 LA COMERCA DE SAN BLAS – KUNA YALA

Un petit coin de paradis à environ 226 km des côtes caribéennes panaméennes. L’archipel aux plages de sable blanc et eaux transparentes comptent 365 îles, la majorité déserte.

Kuna Yala est habitée exclusivement par les indigènes Kuna, dans 40 communautés situées dans les différentes îles de l’archipel des San Blas. Environ 10 000 Kuna vivent aussi dans 12 communautés sur le continent, côte Caraïbe.

Cette ethnie administre cette région de manière autonome depuis 1938. Organisés, les Kunas protègent leur identité culturelle. Les étrangers sont soumis aux lois Kunas et les visiteurs ne peuvent séjourner plus de quelques jours sur leur territoire.
La consommation d’alcool y est limitée sur de nombreuses îles, la pêche et les espèces réglementées, la plongée interdite (snorkeling autorisé). Le moyen de transport le plus adapté : le canoë accompagné d’un indigène Kuna pour découvrir les beautés de la zone ou les croisières en voilier.

L’accès à l’archipel ne peut se faire qu’en bateau ou en avion (1 vol par jour), les places sont donc réduites. Si vous avez l’opportunité d’y séjourner, vous serez donc plongés dans la culture Kuna et en découvrirez les trésors et la lutte pour préserver la richesse biologique de la zone et de ses coutumes ancestrales.

A VOIR, A FAIRE

  • Îles Kuna, Plages
  • Musée de la Culture Kuna
  • Snorkeling
  • Artisanat et culture Kuna
  • Kayak